LES RESPONSABLES DE LA MISSION

srsg.jpg

AÏCHATOU MINDAOUDOU 


REPRESENTANTE SPECIALE DU SECRETAIRE GENERAL DES NATIONS UNIES POUR LA COTE D’IVOIRE ET CHEF DE L’OPERATION DES NATIONS UNIES EN COTE D’IVOIRE (ONUCI)

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a annoncé le 17 mai 2013, la nomination de Mme Aïchatou Mindaoudou , du Niger comme sa Représentante spéciale pour la Côte d’Ivoire et Chef de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a annoncé le 17 mai 2013, la nomination de Mme Aïchatou Mindaoudou , du Niger comme sa Représentante spéciale pour la Côte d’Ivoire et Chef de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).

Mme Mindaoudou remplace M. Albert Gerard Koenders, des Pays-Bas, auquel le Secrétaire gnéral a exprimé sa gratitude pour son dévouement et son excellent leadership à l’ONUCI.

Mme Mindaoudou était, depuis juin 2011, Représentante spéciale conjointe chargée des questions politiques à l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD).  D’août 2012 à mars 2013, elle a été Représentante spéciale conjointe et Chef par intérim de la MINUAD, ainsi que Médiateur en chef conjoint par intérim.

Mme Mindaoudou apporte avec elle plus de 20 années d’expérience et une carrière remarquable dans le Gouvernement du Niger.  Elle a été Ministre des affaires étrangères et de la coopération et Ministre du développement social, de la population et de la promotion des droits de la femme.  Lorsque le Niger présidait la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), elle y a présidé le Conseil des ministres pour la médiation et la paix, et a dirigé l’engagement de la CEDEAO dans la promotion de la paix et de la réconciliation en Côte d’Ivoire, en Guinée-Bissau et au Togo, entre 2005 et 2007.

Mme Mindaoudou est titulaire d’un doctorat en droit international de l’Université de Paris, la Sorbonne, en France.  Elle a obtenu sa maîtrise et sa licence en droit international à l’Université d’Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Née au Niger en 1959, Mme Mindaoudou est mère de deux enfants.


simon munzu.jpg

Simon Munzu   


Représentant Spécial adjoint principal du Secrétaire Général

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a annoncé, le 7 octobre 2014, la nomination de M. Simon Munzu du Cameroun, comme son Représentant spécial adjoint pour la Côte d’Ivoire.

M. Munzu apporte avec lui une solide expérience dans les domaines politique, des droits de l’Homme, juridique, universitaire et de la gestion ; une expérience acquise pendant une carrière de plus de 30 ans. Il est entré aux Nations Unies comme Volontaire en 1995, avant d’y travailler jusqu’en 2012, à différents postes au Rwanda, à New York, en Côte d’Ivoire et en République démocratique du Congo.

M. Munzu a été, entre autres, Chef par intérim de l’Opération des Nations Unies en faveur des droits de l’Homme au Rwanda; Conseiller principal pour les questions de politique au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD); Représentant du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme en Côte d’Ivoire; Chef de la Division des Droits de l’Homme de l’ONUCI et Directeur des Affaires politiques à la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).

Avant d’entamer une carrière aux Nations Unies, M. Simon Munzu, a été pendant plus de 13 ans, Maître de conférences en droit au Cameroun. Il est avocat et membre du Barreau du Cameroun.

Diplômé en droit de l’Université de Londres, M. Munzu est également titulaire d’un doctorat en droit de l’Université de Cambridge au Royaume Uni. Il est membre du Barreau anglais depuis 1973.

Né en 1949, M. Munzu est marié et père de quatre enfants


Babacar.jpg

M’Baye Babacar Cissé 


Représentant spécial adjoint du Secrétaire général

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a nommé M’Baye Babacar Cissé, du Sénégal, Représentant spécial adjoint pour l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), où il servira aussi comme Coordonnateur résident des Nations Unies, Coordonnateur de l’action humanitaire et Représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Il remplacera Ndolamb Ngokwey de la République démocratique du Congo. Le Secrétaire général a remercié M. Ngokwey pour les services rendus au cours de son mandat en Côte d’Ivoire et pour sa contribution à l’amélioration de la coordination du système des Nations Unies dans ce pays.

M. Cissé apporte à son nouveau poste une vaste expérience dans le développement et l’aide humanitaire en Afrique, notamment pour ce qui concerne les initiatives régionales et le processus interagences. M. Cissé travaille aux Nations Unies depuis 1980, plus récemment en tant qu’Administrateur assistant adjoint et Directeur régional adjoint du Bureau régional pour l’Afrique du PNUD.

Il a également servi comme Représentant résident et Coordonnateur résident au Burkina Faso et Directeur du PNUD en République démocratique du Congo. Il a occupé plusieurs postes de direction au siège du PNUD à New York. Auparavant, M. Cissé a entrepris un certain nombre de missions avec le PNUD, notamment au Rwanda, au Bénin, à Madagascar et au Sénégal.

M. Cissé est titulaire d’une maîtrise en finances et gestion financière et d’un diplôme en gestion et économie appliquée de l’Université de Paris IX Dauphine, en France.

Né en 1954, M. Cissé est marié et a deux enfants.
 


commandidier.jpg

General Didier L'Hote


Commandant de la Force



Après avoir été nommé par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon le 8 Juin 2015, le Général de division Didier L’Hôte est le Commandant de la Force de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI).

A l’issue de sa formation initiale d’officier à l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, il choisit l’arme de l’infanterie de marine en septembre 1982 et aura occupé, au cours de sa carrière, plusieurs fonctions au sein des Forces armées françaises.

Ces fonctions comprennent notamment celle de Commandant de compagnie et celle de Chef des opérations du 8ème Régiment de parachutistes d’infanterie de marine. Il a ensuite été Chef de corps du 2ème Régiment d’infanterie de marine. Avant de rejoindre l'ONUCI, il occupait le poste de Général adjoint au Général commandant l’état-major de force numéro 3, basé à Marseille.

Le Général de division Didier L’Hôte possède une vaste expérience opérationnelle à l'étranger et a servi dans une quinzaine d’opérations extérieures, en Europe, en Asie et en particulier en Afrique, à la fois dans un contexte national et international.

Il a principalement été engagé en République centrafricaine, au Tchad, au Rwanda, au Congo, en Macédoine, au Kosovo, en Bosnie-Herzégovine, au Liban et en Irak ainsi qu’en Afghanistan, où il a été Commandant du Contingent français, de la fin 2011 à la mi-2012.

Après y avoir servi par deux fois comme Capitaine et comme Colonel, il rejoint à nouveau la Côte d’Ivoire en mars 2014, en qualité de Commandant adjoint de la Force, position qu'il a occupé pendant près de 18 mois avant de prendre le poste de Commandant de la Force.
Le Général de division Didier L’Hôte est titulaire d’un diplôme d'ingénieur, d'une maîtrise en gestion de la défense et relations internationales. Diplômé de l'Ecole Supérieure de Guerre à Paris, il a également été auditeur du Senior Course au Collège de Défense de l'OTAN à Rome en 2007, en Italie et du Higher Command and Staff Course à l’académie royale militaire de Shrivenham, au Royaume-Uni, en 2011.
 


chefunpol.jpg

Vianney Nshimiyimana 


Chef de la composante Police de l’ONUCI

Le Commissaire de Police Vianney Nshimiyimana, de nationalité rwandaise, est le Chef de la composante Police (HOPC) de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI ) depuis le 06 février 2014.

M. Nshimiyimana a occupé le poste de Directeur de l’Académie de la Police Nationale rwandaise et auparavant celui de l'Unité la Sécurité Routière, avant de venir prendre ses fonctions au sein de la Mission onusienne en Côte d’Ivoire.

Né le 18 mars 1965 à Cibitoke au Rwanda, il est titulaire d’une maîtrise en Etudes sur la paix et la transformation des conflits à l'Université Nationale du Rwanda (UNR). Il a également obtenu un diplôme en Droit, dans la même université.

En 1990, il a été incorporé dans l'Armée rwandaise, puis a été recruté à la Gendarmerie rwandaise en 1994, avant de se retrouver à la Police en 2000 au moment où le Rwanda a entrepris la Réforme du Secteur de la Sécurité, en mettant en place la Police.

Au plan international, le Police Commissioner Vianney Nshimiyimana a eu à commander le contingent rwandais de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL), ainsi que celui de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) où il a travaillé en étroite collaboration avec plusieurs policiers ivoiriens, créant ainsi des relations privilégiées avec eux.

Cette expérience sera mis à profit dans ses fonctions actuelles du Chef de la composante Police des Nations Unies en Côte d'Ivoire .

Le Police Commissioner Vianney Nshimiyimana est marié et père de quatre enfants.

 

Répondre à cet article



                       


Partager