> FR > FORCE MILITAIRE >

FORCE MILITAIRE


Conformément à la Résolution 2284 du 28 avril 2016 du Conseil de sécurité des Nations Unies, la Mission de l’ONUCI prendra fin le 30 juin 2017. A cet effet, une réduction progressive de la composante militaire de l’ONUCI a été engagée depuis plusieurs mois. Actuellement, l’effectif de cette Force s’élève à 2000 militaires, dont 100 Observateurs. Ce chiffre correspond très précisément à l’objectif fixé pour la date du 1er septembre 2016 par la Résolution 2284.

Les principaux contingents de cette Force proviennent du Niger, du Sénégal, du Togo et du Ghana.

Compte-tenu de cette baisse d’effectif, la Force de l’ONUCI a, bien évidemment, dû adapter ses missions aux contraintes d’une perte capacitaire pour se concentrer sur les volets suivants :

1 - Soutenir les efforts du Gouvernement ivoirien dans le domaine de la protection des populations civiles : Dans ce cadre et prenant en compte ses nouvelles zones de déploiement, la Force de l’ONUCI apporte son aide aux Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI), afin d’éviter toute dégradation des conditions de sécurité faisant craindre un basculement stratégique pour la paix et la stabilité dans le pays ;

2 - Conseiller les autorités de défense et les aider à appliquer la Stratégie nationale de réforme du secteur de la sécurité. Dans ce cadre, un programme de coopération étroite, visant à transférer compétences et savoir-faire dans un climat de mutuelle confiance, a été mis en place entre les FACI et la Force de l’ONUCI ;

3 - Aider le Gouvernement à faire face aux problèmes de sécurité aux frontières, notamment sur sa frontière avec le Libéria. Dans ce cadre, une coopération accrue avec la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) et les Forces Armées du Libéria s’est concrétisée par la mise en place d’un processus quadripartite. En outre, l’ONUCI et les FACI travaillent, dans un même élan, à la sécurisation et à la protection des populations civiles de cette région ;

4 - Protéger le personnel, les installations et le matériel des Nations Unies et veiller à la libre circulation du personnel des Nations Unies ;

5 - Conduire le retrait effectif de la Force pour le 15 février 2017, tout en prenant en compte les rendez-vous majeurs à venir sur le territoire ivoirien.

Pour mener à bien la mission qui lui a été assignée, la Force militaire de l’ONUCI continue d’entretenir des relations de travail très étroites avec toutes les autorités ivoiriennes, civiles et militaires. A ce titre, plusieurs formes de coopération entre la Force onusienne, l’Etat-Major Général des FACI et ses entités subordonnées ont vu le jour, au travers de programmes d’instruction, en vue d’un transfert de compétences. L’objectif de cette démarche globale vise l’accroissement des capacités professionnelles des FACI par une appropriation maximale de savoir-faire et de compétences, tant au niveau opérationnel que tactique.

Par ailleurs, outre le Contingent du Niger déployé dans le quart sud-ouest du pays et la Force de Réaction Rapide du Contingent sénégalais installé à Yamoussoukro, d’autres unités de Casques bleus contribuent, à leur niveau, aux missions décrites plus haut, à savoir :

· Cent (100) Observateurs militaires sont désormais répartis par équipes autonomes dans les localités suivantes : Abidjan, Guiglo, Bouake, Korhogo, Daloa, Odienné, Tabou, San Pedro et Bondoukou. Ces Observateurs sont principalement chargés de renseigner sur la situation sécuritaire et sociale sur le terrain et d’accompagner les programmes de formation initiés par le commandement de la Force de l’ONUCI au profit des FACI ;

· des Officiers mentors détachés dans les quatre régions militaires apportent conseils et assistance technique au niveau tactique et opérationnel au profit des FACI. Ils sont également chargés de superviser l’avancement des travaux d’aménagement des quatre centres d’opération (pour les gestions de crise) financés par l’ONUCI et qui seront livrés prochainement aux FACI ;

· deux unités aériennes dotées d’hélicoptères de manœuvre assurent le transport aérien, les évacuations sanitaires et l’appui aérien des unités sur le terrain ;

· un hôpital militaire de niveau 1 à Abidjan prodigue des soins et des consultations avec livraison gratuite de médicaments au profit de la population locale.

Outre ses missions à caractère opérationnel, la Force de l’ONUCI en Côte d’Ivoire participe quotidiennement à des activités humanitaires au profit des populations. Ainsi, dans le courant de l’année 2015-2016, huit projets à effet immédiat sur le quotidien des populations (Programmes à impact rapide ou Quick Impact Project) ont été réalisés avec succès à Abidjan, Zuénoula, Brobo, Gagnoa, Duékoué, Soubré ou encore Man. Ces projets, appuyés par la Force de l’ONUCI, comprennent entre autres, la réhabilitation d’écoles primaires, la réfection de librairies et dispensaires, ainsi que le forage de puits.

La Force a également pris part à un projet environnemental. En effet, une décharge publique (dumping site) a été récemment aménagée dans la périphérie de Daloa par la Compagnie du Génie militaire égyptienne et le Génie civil de la Mission. Ce projet à impact environnemental, le premier du genre, devrait contribuer à assainir l’environnement immédiat, mais aussi permettre une meilleure prise de conscience des dangers et risques de l’insalubrité urbaine.

Par ce type de réalisations concrètes, mais aussi par l’aide quotidienne apportée en tout lieu et dont les exemples sont légion, la Force de l’ONUCI veut maintenir la confiance acquise auprès de la population et encourager la société ivoirienne à poursuivre son chemin sur la route de la paix. En conclusion, consciente de la noblesse de sa mission de maintien de la paix en Côte d’Ivoire et compte tenu des progrès immenses réalisés dans ce sens, la Force de l’ONUCI continuera de transmettre aux FACI ses savoir-faire, ses compétences, mais aussi son esprit de fraternité, de paix et de concorde jusqu’à son départ.


A LIRE AUSSI...



    0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...


    Focus sur l’unité des Sapeurs-Pompiers du Contingent nigérien de l’ONUCI

    Le Contingent nigérien (NIGBATT) fait partie des unités de la Force de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI). Ce bataillon, déployé au sud-ouest du pays, contribue, au travers des actions menées conjointement avec la population locale, les forces de sécurité et les Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI), à maintenir un environnement sécurisé, paramètre essentiel pour l’instauration d’une stabilité durable.

    >>> Lire

    Bilan du BANMED 12, l’unité médicale du Contingent bangladais de l’ONUCI

    L’unité médicale de niveau II de l’ONUCI, implantée à Daloa, le BANMED 12, a cessé toutes ses activités et a été rapatriée au Bangladesh depuis la fin du mois d’août 2016. Ce rapatriement s’inscrit en premier lieu dans le cadre de la diminution des effectifs de la Force de l’ONUCI, conformément à la Résolution 2284 du 28 avril 2016 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

    >>> Lire

    Les pompiers du Bataillon nigérien maitrisent un feu à Gagnoa

    Le 6 janvier 2016, le Bataillon nigérien à Gagnoa a été informé par la Police locale qu’un feu s’était déclaré au centre-ville, dans un atelier de menuiserie.

    >>> Lire

    Participation de la Force au tournoi de la Fraternite

    Une équipe du Bataillon-21 du Benin a représenté la Force de l’ONUCI à un tournoi de football pour la cohésion et la fraternité organisé le 19 décembre 2015 par la Fédération des enfant des militaires des FRCI sous l’égide du ministère des sports.

    >>> Lire

    Extinction d’un incendie à Zuenoula par le Contingent bangladeshi de l’ONUCI

    Le 8 décembre 2015, aux environs de 2h du matin, un incendie s’est déclenché dans une boutique, à Zuenouola, une ville du centre-ouest de la Côte d’Ivoire, située dans la région de la Marahoué. Aussitôt informée par la Police locale, une patrouille du Bataillon bangladeshi de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) s’est portée sur les lieux. Le feu s’étant, répandu rapidement, avait déjà brulé six boutiques.

    >>> Lire

    La Force de l’ONUCI participe au marathon d’Abidjan

    Le dimanche 15 novembre 2015, les militaires de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) venus des différents contingents et de l’état-major de la Force onusienne, ont pris part au marathon d’Abidjan.

    >>> Lire

    Accident mortel d’un camion de la Force de l’ONUCI sur la route de Man

    Le mercredi 11 novembre 2015, aux environs de 16h15, un camion du Bataillon marocain de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), en provenance de Danane, s’est renversé suite à une défaillance technique, alors qu’il transportait sous escorte, des tentes du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) destinés aux populations du village de Neko, près de Lakota.

    >>> Lire

    L’ONUCI porte secours aux blessés d’un accident sur l’axe Abidjan-Divo

    Les Casques bleus de l’ONUCI basés à Divo, à 177 km d’Abidjan, ont secouru, le lundi 16 mars 2015, une quarantaine de victimes d’un grave accident de la circulation.

    >>> Lire

    La Représentante spéciale échange avec le nouveau Commandant de la Force française

    Visite de courtoisie du nouveau Commandant de la Force Française en Côte d’Ivoire, le Colonel Ludovic Pinon, à la Représentante spéciale, Aichatou Mindaoudou,​

    >>> Lire

    Décès de six Casques bleus de l’ONUCI

    Abidjan, le 4 février 2015… L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a le regret d’annoncer le décès de six militaires égyptiens, survenu le mardi 3 février 2015, dans un accident routier sur l’axe Yamoussoukro-Abidjan.

    >>> Lire